Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira

Bienvenue sur le blog de giscard sewaî

13
sept 2011
comment connaitre la vérité
Posté dans Non classé par giscard sewaî à 8:55 | Pas de réponses »

Verset mémoire : « Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira » — Jean 8:31, 32

Textes choisis : Jean 8:12, 21-36

Les paroles de Jésus, telles qu’elles sont données dans le verset mémoire, étaient dirigées vers les croyants juifs dans l’Eglise primitive. Ils avaient le privilège d’avoir eu une relation spéciale d’alliance avec Dieu, et furent les premiers à être invités à avoir une part dans son royaume futur en tant qu’épouse de Christ.

Cependant cette relation par alliance que les Juifs possédaient était directement proportionnelle à leur foi ou à leur manque de foi. « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples », dit Jésus (Jean 8:31). Demeurer dans la foi, et s’efforcer de connaître et de faire la volonté de Dieu étaient un test pour tous ceux à qui ces paroles étaient adressées, aussi bien qu’à tous les croyants chrétiens au cours de l’Age Evangélique.

Etre un disciple de Christ signifie être baptisé dans la mort de Jésus, ce qui inclut une vie de renoncement et de sacrifice de soi, même jusqu’à la mort. Cette course consacrée, ou invitation au haut-appel en Christ doit aussi être accompagnée d’amour et de dévotion pour notre Seigneur. Beaucoup de Juifs n’acceptèrent pas cette invitation à cause de leur manque de foi, et elle fut ainsi étendue aux croyants païens, quand la période de faveur exclusive pour Israël s’acheva.

Jésus dit que la vérité rend libre, et quand cette lumière de vérité est reçue par des coeurs bons et honnêtes, l’enfant de Dieu est affranchi des erreurs des ténèbres et de la superstition. Il y a une relation entre la vérité et la liberté. Plus nous acceptons la vérité, plus nous expérimentons la liberté, libération de l’esclavage aux croyances et dogmes des hommes.

C’est aussi une libération du péché et de la mort, puisque nous remettons notre vie à Dieu. Ceux qui ont accédé à une relation d’alliance avec le Père Céleste, et lui ont fait entière consécration de leur vie, sont justifiés par la merveilleuse réserve de sa grâce. L’enfant de Dieu porte ensuite la symbolique « robe de justification » à cause de sa foi dans le précieux sang de Jésus. Ses péchés sont couverts aussi longtemps qu’il continue de demeurer dans l’amour et la protection du Père.

Jésus était en totale et complète harmonie avec son Père Céleste. Il faisait toujours ces choses qui étaient « agréables » à Dieu, et il donna sa vie en accomplissant fidèlement son engagement de faire la volonté de Dieu, même dans la mort sur la croix. Jésus leur dit : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous connaîtrez ce que je suis, et que je ne fais rien de moi-même, mais que je parle selon ce que le Père m’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable » (Jean 8:28,29).

Notre Seigneur reçut la force, la compréhension et les conseils du Père Céleste. Il déposa sa vie spontanément en sacrifice pour la famille humaine déchue. Quand il commencera son règne avec son épouse dans le royaume futur, tous viendront pour le connaître, et comprendront le grand sacrifice qu’il fit en faveur de la famille humaine maudite et mourante à cause du péché. Puis, toute l’humanité « parviendra à la connaissance de la vérité » (1 Timothée 2:4).


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Entre Dieu et moi paroles d... |
Eglise de Maison |
Homélies |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CHORALE "VOIX DES ANGES" D'...
| Le son de la trompette
| Ecole biblique de Désaignes